dimanche 10 janvier 2016

La Riposte 1922

Pablo Soriano (Jean Angelo) et Diane (Nathalie Lissenko)
Un film de Viatcheslav Tourjansky avec Jean Angelo, Nathalie Lissenko, Bartkevitch et Mme de la Croix

Suite à un accident, l'écuyère Alpha (N. Lissenko) perd son emploi dans le cirque Pinelli. Heureusement, un vieux billet de loterie - gagnant - lui permet de changer d'identité et de refaire sa vie sous le nom de Diane d'Avremont. Au bord de la mer, elle fait la connaissance du très séduisant Pablo Soriano (J. Angelo)...

Ce film Albatros était jusqu'à présent invisible car dépourvu de cartons d'intertitres. Une récente réstoration lui a permit de les recouvrer et d'en permettre la projection. L'intrigue combine comique et tragique comme savaient si bien le faire les Russes de Montreuil. L'écuyère déchue reprend vie sous une autre identité et sa recontre avec l'élégant Pablo Soriano est l'occasion de donner au film un ton de comédie sentimentale très enlevée. Tourjansky est un des meilleurs metteurs en scène de la société et il sait donner à son film un ton qui rappelle les comédies sentimentales américaines avec ses séquences rapides au bord de la mer. Le film prend un tour plus noir lorsque la malheureuse Diane est victime d'un chantage et perd soudainement l'amour de son époux. Avec un certain machiavélisme, Pablo va tester son amour avec une série de mensonges et de mises à l'épreuve qui iront jusqu'au suicide simulé. Cette deuxième partie est malheureusement moins enlevée que la première avec beaucoup de scènes d'intérieurs et un moindre suspens. Nathalie Lissenko et Jean Angelo forment un couple tout à fait séduisant, mais l'intrigue ne fonctionne pas aussi bien qu'elle le devrait. Un film Albatros sympathique, mais sans plus.

2 commentaires:

Mikhailo Blanchett a dit…

Je suis un fan des films de Viatcheslav Tourjansky, sur tous que j’ai aussi des racines ukrainiennes. Cette histoire de gagnant loto m’intrigue tous particulièrement. Actuellement je suis à la recherche du film. Ou puis-je le trouver?

Ann Harding a dit…

Le film a été projeté à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé vendredi dernier. La copie appartient à la Cinémathèque Française. Il faut la contacter pour la visionner. Bonne chance!