vendredi 28 août 2015

The Home Maker 1925

Eva (Alice Joyce) et Lester Knapp (Clive Brook)
Le Gardien du foyer
Un film de King Baggot avec Clive Brook, Alice Joyce et George Fawcett

Employé dans un grand magasin, Lester Knapp (C. Brook) attend depuis des années une éventuelle promotion qui lui permettrait d'améliorer la vie de sa femme Eva (A. Joyce) et de ses trois enfants. En fait de promotion, il est licencié. Desespéré, il songe à mettre fin à ses jours pour que sa famille puisse toucher son assurance-vie...

Le réalisateur King Baggot est surtout connu pour ses films d'action comme Tumbleweeds (1925). Pourtant, The Home Maker se révèle être un fascinant portrait d'une famille américaine dans sa vie de tous les jours. Prédatant de plusieurs années le chef d'oeuvre The Crowd (La Foule, 1928) de King Vidor, il nous montre sans fioritures la dureté de l'existence d'un couple d'Américains moyens qui luttent pour éléver leur famille. Pendant de Lester travaille sans entraint dans un bureau, Eva besogne du matin au soir, récurant, lavant, cuisinant et réprimandant son petit Stevie qui fait bêtise sur bêtise. Lester n'aime pas la compétition et la promotion tant attendue n'arrivera jamais. Eva de son côté est fatiguée par ses journées interminables qui lui minent le moral. Le film prend alors une tonalité nettement plus sombre lorsque Lester, désespéré, tente de mettre fin à ses jours en faisant croire à un accident. A bout de ressources, il ne voit aucune autre issue pour subvenir aux besoins de sa famille. En fait, il ne meurt pas de sa chute, mais il se retrouve paralysé. De ce malheur va finalement naître le bonheur. Comme son époux ne peut plus travailler, Eva prend le rôle de chef de famille et part travailler. Elle se révèle une employée pleine de ressources et est rapidement promue. De son côté, Lester s'épanouit à la maison en s'occupant de ses enfants. L'ensemble de la famille a trouvé son équilibre et même le petit Stevie devient un enfant sage. Cette inversion des rôles dans la société des années 1920 est particulièrement remarquable et inattendue. Evitant la mièvrerie et le paternalisme, King Baggot réussit à nous émouvoir avec cette histoire simple magistralement interprétée par Alice Joyce, qui sortait de son rôle habituel de femme de la haute société, et par le Britannique Clive Brook qui joue son rôle de père au foyer avec subtilité et humour. Voici un excellent film qui mériterait d'être mieux connu.

Aucun commentaire: